Imprimer

Syndrome du déficit d’attention (SDA) sur le lieu de travail

Rédigé par Sarah Jane Keyser

Les garçons hyperactifs avec un déficit d’attention, les enseignants connaissent... Moins connu, c’est que les adultes aussi peuvent souffrir du syndrome du déficit d’attention (SDA). Le SDA peut avoir des effets indésirables sur l’efficacité et l’ambiance au travail.



L'exemple de la chenille

Le malacosome crée un cocon pour la colonie entière. Il existe deux types de chenilles au sein d’une colonie. Le premier type, les pionniers, tisse de longues fibres qui formeront le squelette du cocon, alors que le second type, les travailleurs, crée des fibres transversales qui remplissent la structure. Si les pionniers sont trop nombreux, le cocon devient trop grand et il s’effondre; s'ils ne sont pas assez nombreux, le cocon devient trop dense et la colonie étouffe. Vive la différence !


On trouve des différences similaires dans la colonie des être humains.

Certains sont des explorateurs, des entrepreneurs, qui repoussent nos frontières dans divers domaines comme l’art, la science ou les affaires. Les autres remplissent les espaces de détails comme comptables ou managers.



Applications en entreprise

Un manager sait que la créativité est la qualité essentielle qui permet à l’entreprise de croître et d’améliorer ses produits. Les meilleurs vendeurs, les meilleurs inventeurs et développeurs sont des gens créatifs qui génèrent un flux constant de nouvelles idées.

La créativité est cependant souvent associée à d’autres caractéristiques moins désirables telles que l’impulsivité, le manque d’organisation dans les idées, dans le temps et dans les travaux administratifs, ainsi que des problèmes de communication qui rendent plus difficiles les relations humaines au travail et à la maison.

Sam était le meilleur vendeur que l’entreprise n'ait jamais engagé, mais son chef était sur le point de le licencier, parce qu’il ne remplissait jamais ses tâches administratives.

Marie était une planificatrice stratégique très performante au travail, mais à la maison, elle ne pouvait pas ranger la cuisine après les repas, son mari a finalement dû lui apprendre à le faire.

André était véritablement un expert dans son domaine, mais il se sentait comme un escroc dans sa tête. La dissonance entre son statut d’expert et l’image qu’il avait de lui-même était si grande qu’elle a fini par provoquer une dépression grave et la perte de deux années de travail.

Peut être que vous avez été obligé de licencier Michel. Il argumentait trop, il était toujours en conflit avec quelqu’un et personne ne voulait travailler en équipe avec lui. Dommage, parce que son travail était excellent.




Qu’est-ce que le SDA ?

Le syndrome de déficit d’attention (SDA)* est une différence de fonctionnement neurologique du cerveau qui provoque des difficultés avec les fonctions exécutives telles que la planification, la gestion des priorités et du temps, la prise de décision, l’organisation, etc. Il concerne entre 3 et 5% de la population adulte ( Kevin Murphy, professeur de psychiatrie associé et chef de clinique dans le domaine du SDA adulte à l’université du centre médical du Massachusetts à Worcester) et on le retrouve fréquemment dans les domaines où l'on exige de la créativité.

En d’autres termes, les avantages de la créativité et les inconvénients du syndrome du déficit d’attention sont les deux faces d’une même médaille.

Il nous arrive à tous, parfois, d’être désorganisés, d’oublier quelque chose, ou de nous sentir en porte à faux avec le monde. Pour ceux qui en sont affectés, le syndrome de déficit d’attention est un problème de longue durée qui pèse sur leur qualité de vie. Une de leurs plaintes les plus courantes; c’est de se sentir déphasé par rapport à leur entourage. Ils peuvent se sentir frustrés par leur incapacité à atteindre leurs buts et parce qu’ils ne peuvent faire un usage effectif de leur potentiel. Ils ont de grandes difficultés à maîtriser leurs nombreuses idées et à les concrétiser.

De votre point de vue de manager, le déficit d’attention peut être simplement une question de perte de productivité et d’accidents du travail. Vous les avez probablement engagés parce qu’ils étaient intelligents, passionnés, pleins d’idées et qu’ils avaient une grande énergie, mais une fois au travail, les difficultés ont commencé. Vous les considérez à présent paresseux ou irresponsables à cause de leur absentéisme, de leurs arrivées tardives, de leur productivité en dessous de la moyenne, des délais non respectés et des conflits sans fondements avec leur entourage.

Vous pouvez encore avoir un autre cas, une personne dont le travail est excellent, mais qui prend beaucoup trop de temps pour le réaliser, une personne qui semble trop sensible aux remarques et qui peut avoir des difficultés d’ordre privé dues à des finances mal gérées, des difficultés conjugales, voire même un problème d’alcool ou de drogue.



Que faire ?


La première chose à faire avec une telle personne (il pourrait même s’agir de vous, le manager) est de chercher un conseil médical auprès d’un médecin habitué aux problèmes de déficit d’attention. Si le diagnostic est bien un syndrome de déficit d’attention, le médecin prescrira un des médicaments utilisés pour ce problème. Le médicament aide le cerveau à fonctionner de manière plus efficace, mais il se peut que ça ne soit pas suffisant.

Dans un deuxième temps, on recherchera l’aide d’un coach formé pour les problèmes de déficit d’attention. Le coach aidera la personne à comprendre comment ce syndrome affecte sa vie et lui aidera à développer des stratégies pour atténuer le problème et mieux utiliser ses forces potentielles.



Des conseils utiles

Pour vous, le manager, voici quelques indications pour travailler avec des employés qui pourraient avoir le syndrome de déficit d’attention.

Ø Comprenez que le problème n’est pas une désobéissance volontaire, ni un problème de moralité, mais un désordre d’origine neurologique.

Ø Donnez beaucoup d’encouragements et des instructions positives; ils se donnent déjà eux-même les critiques négatives.

Ø Aidez-les à adapter leur environnement de travail à leurs besoins personnels.

Ø Mettez en place des systèmes d’aide pour les travaux administratifs et les travaux de détails qui sont pénibles pour les personnes souffrant de ce syndrome.

Ø Mettez à disposition un coach compétent dans ce domaine. Le coaching de ces personnes met l’accent sur la manière dont le syndrome les affecte et sur les stratégies permettant de venir à bout des tâches journalières.


Si vous désirez de plus amples informations à propos du syndrome de déficit d’attention, consultez mon site Internet ou prenez contact avec moi directement.


Auteur de l'article : Sarah Jane Keyser
Son profil
Son offre de service


* Le syndrome de déficit d’attention (SDA) n’a pas un nom très judicieux. Il ne s’agit pas vraiment d’un déficit d’attention, mais plutôt d’une inconstance dans l’attention. Une personne avec DA peut fort bien être très attentive aux choses qui l’intéressent et qui, par conséquent, la stimulent, mais elle a de la peine à maintenir son attention dans les situations où elle ne trouve pas de stimulation.

Le trouble de l’hyperactivité et le déficit d’attention (TDAH) est le nom courant de ce syndrome tel que décrit dans le manuel DSM IV (Diagnostic and Statistical Manual of Mental Disorder) de l’association américaine des psychiatres. En l’état actuel des connaissances scientifiques, on parle plutôt de deux problèmes différents, le déficit d’attention et l’hyperactivité, qui peuvent apparaître ensemble ou séparément. L’hyperactivité est un problème bien connu pour les jeunes garçons, elle disparaît normalement à l’adolescence, les problèmes d’attention, eux, persistent généralement à l’âge adulte.






Les consultants de Coaching Avenue accompagnent les individus et les organisations en phase de changement ou de développement.

Vous cherchez un coach ?

Vous voulez un interlocuteur unique pour coordonner une intervention plus complexe d'accompagnement du changement ?