Imprimer

Les créatifs culturels

Rédigé par Brigitte Roujol

« Créatifs culturels» est la traduction française de l’expression « Cultural Creatives » nom donné par le sociologue Paul H. Ray (université du Michigan) et la psychologue Sherry Ruth Anderson (université de Toronto), à un groupe social qui serait, selon ces chercheurs, en train littéralement de créer une nouvelle culture.

Leur étude sur les “acteurs de changement de société”, publié sous le titre "The Cultural Creatives : How 50 Million People Are Changing the World", menée auprès de plus de cent mille personnes pendant une quinzaine d’années met en évidence que les pays occidentaux vivent actuellement un important changement de société. Les personnes qui font partie de ce groupe sont des « créateurs de culture » et constitueraient le départ d’une civilisation post-moderne aussi importante que le fut le modernisme il y a cinq cent ans.



Qui sont les “Créatifs Culturels” ?

Ray et Anderson affirment que des millions de personnes prennent leurs distances, dans leur vie personnelle et sociale, avec la société de consommation. Un quart environ des citoyens américains vivrait d’ores et déjà dans un système de valeurs et de comportements complètement nouveau, ouvert à l’environnement, à la sociabilité, aux "valeurs féminines" et au développement personnel.

Les “Créatifs culturels” créent, par leur manière de vivre, de penser, d’agir, une nouvelle culture, qui concilie le souci de l’écologie, le développement personnel et spirituel, le recours à une alimentation et une médecine saine, et des valeurs de tolérance et de respect.


Leur credo, c’est remettre l’humain au cœur de la société.

Cette nouvelle population cultive ainsi une sensibilité humaniste résolument novatrice, cohérente jusque dans ses comportements quotidiens : elle prend ses distances vis à vis du consumérisme exacerbé et de la technologie érigée en mythe, et veut intégrer une démarche citoyenne et responsable.

Ce sont des personnes qui mettent en application quatre types de valeurs :
- implication personnelle dans la société par des engagements solidaires, locaux et globaux, immédiats et à long terme ;
- vision féminine des relations et des choses ;
- intégration de l’écologie, de l’alimentation bio, des méthodes naturelles de santé ;
- importance du développement personnel, de l’introspection, des nouvelles spiritualités.


Leurs mots clés sont : cohérence, congruence, interaction, synergie.

Ils ne supportent plus d’être divisés, coupés, en contradiction avec eux-mêmes. Dire ce que l’on fait, faire ce que l’on dit, c’est leur devise.
S’ils prônent le respect des équilibres écologiques, c’est donc pour en tenir compte dans leur propre vie quotidienne. Ils sont par exemple agacés par les personnes qui prêchent pour l’éveil d’une vie intérieure et baratinent sur la spiritualité tout en continuant à se comporter, au travail, dans la cité, chez eux, comme les générations précédentes.

Eric Seuillet, qui participe à la mise en place d’une étude au niveau européen explique : « La grande force des 'Cultural Creatives' est leur capacité à se transformer eux-mêmes pour générer des mutations au plan collectif. Pour cette population, la quête d’un équilibre intérieur ne se conçoit que si elle débouche sur un activisme social. Les valeurs des Créatifs Culturels sont enracinées et se traduisent dans leurs actes et comportements ».


Un courant en émergence rapide.

Leur nombre aux États-Unis représentait 26 % de la population adulte en 1999 et croîtrait au rythme soutenu de 3,5 % par an. Ce mouvement progresse de façon exponentielle.

Sociologiquement, on les trouve dans toutes les couches et tous les âges de la population, même s’ils sont incontestablement : un peu plus cultivés que la moyenne des Américains, légèrement plus riches et plus urbains.

Seule corrélation vraiment forte : 60 % sont des femmes (67 % pour le noyau “avancé”). Par ailleurs, chaque année la part des 18-24 ans augmente. Pour les animateurs de l’enquête, aucun doute : il s’agit là d’un nouveau courant fondamental de la société occidentale.


D’où viennent-ils ?

Ray et Anderson se sont penchés sur l’histoire des mouvements sociaux des cinquante dernières années pour en découvrir les racines. Les '' Créatifs Culturels '' sont d’après eux, «la manifestation d’une lente convergence de mouvements et de courants jusqu’alors distincts vers une profonde modification de notre société».

Un ensemble de mouvements apparus dans les années 60 ont en effet laissé des germes puissants dans la conscience collective. L’émergence des Créatifs Culturels montre ainsi de façon claire une convergence irrésistible entre les “descendants” des mouvements :
- pour les droits civiques,
- féministes,
- de soutien aux peuples colonisés,
- pacifistes,
- écologistes,
- pour l’éveil de la conscience,
- de psychothérapie humaniste.


Une troisième voie en émergence

Les chercheurs Ray et Anderson se replacent dans un contexte sociologique et psychologique, et analysent les deux courants jusqu’ici majeurs dans la société américaine, les “Modernistes” et les “Traditionalistes” :

Les «Modernistes», en position dominante, agissent au nom du libéralisme et du progrès technologique et ne tiennent pas compte des répercussions que la course à la modernité peut avoir sur la planète. Ils ont «tendance à penser que la vie sociale et économique peut être résumée en chiffres»: recensement des populations et montants financiers. On discute des tendances de croissance dans toutes les publications, comme si celle-ci était ce qu’il y a de plus fascinant et de plus réel dans la vie de tous les jours. Or, derrière ces discussions se cache un présupposé très fort, même si généralement il reste inavoué»: la société et ses structures ne changeront pas.»

S’opposent à cette vision du monde les «Traditionnalistes» qui prônent un retour aux vieilles valeurs, à la tradition, aux habitudes et aux comportements du passé.

Les Culturels Créatifs représentent une troisième voie en émergence depuis quelques décennies



Ne pas confondre la surface du mouvement et sa substance profonde

La manière de voir le monde des Culturels Créatifs est souvent caricaturée sous le terme New Age.

Ray et Anderson expliquent «il est facile de s’arrêter uniquement aux excès de la vulgarisation, la spiritualité “syncrétique” et la psychologie de comptoir dont certains médias adorent se gausser. Mais confondre ainsi la surface du mouvement et sa substance profonde est une erreur. (…) il est nécessaire de bien faire la différence entre la masse croissante de ceux qui sont à la recherche de nouvelles sensations, d’un parfum nouveau pour leur vie ou de quelque chose d’authentique d’une part, et d’autre part les adeptes de longue date qui ont appris petit à petit à vivre une vie “authentique”, à transformer leur vie en profondeur en fonction de ce qu’ils ont appris.»

En effet, «on peut se mettre à de nouvelles idées, s’initier à de nouvelles techniques ou se trouver un nouveau hobby en quelques semaines, mais il faut des années, voire des décennies pour se changer soi-même.»

Pour en savoir plus :

Les '' créatifs culturels '' en Europe et incidences sur le management des ressources humaines

Le salarié nouveau est arrivé,
article d'Eric Piétrac, DRH Deloitte France

La spirale dynamique, de Don Beck
Les culturels créatifs, le niveau vert de la spirale ?

La simplicité volontaire , prônée par certains Culturels créatifs

Bibliographie

L'émergence des Créatifs Culturels - Enquête sur les acteurs d'un changement de société
Paul H. RAY et Sherry Ruth ANDERSON - Editions Yves Michel

A l’écoute des gens ordinaires, comment ils transforment le monde
De Vulpian Alain - Dunod 2004

En anglais : The Cultural Creatives : How 50 Million People Are Changing the World,


Auteur de la fiche encyclopédique : Brigitte Roujol

Son profil de coach
Son offre de service

Consultante en acccompagnement du changement, Brigitte Roujol est fondatrice de www.coachingavenue.com, portail et annuaire du coaching et réseau de coachs.



Les consultants de Coaching Avenue accompagnent les individus et les organisations en phase de changement ou de développement.

Vous cherchez un coach ?

Vous voulez un interlocuteur unique pour coordonner une intervention plus complexe d'accompagnement du changement ?