Imprimer

Faire société : organisation globale et déontologie

Rédigé par François-Noël Tissot

François-Noël Tissot éclaire et structure les processus de coopération, d’intégration et de construction d’identité.

Il propose ici d’élucider le champ, la mission et la forme de la déontologie comme facteur de construction et de valorisation de l’organisation globale.




Notre époque est engagée dans une recherche de globalisation des réponses aux enjeux de la planète.

Nous y sommes convoqués, tous ensemble.

Pour chaque professionnel, la déontologie est l’une des clefs des représentations qui régissent son activité et ses décisions.

Déchiffrer la sienne est un facteur de valorisation des échanges dont nous construisons les organisations globales de demain.

Déontologie : quel champ, quelle mission, quelle forme ?



Le champ : éthique, morale, déontologie ?


L’éthique régit la pensée personnelle ; sa portée est universelle.

La morale est culturelle ; elle régit les relations à autrui, dans la sphère privée et publique, dans un temps et un environnement donnés.

La déontologie est professionnelle ; elle règle la vie d’une communauté à la croisée du public et du collectif.



La mission : objectif, enjeu, freins ?


Faire société, par une plus grande fluidité des échanges professionnels, tel est l’objectif que sert la déontologie.

Pour faire société, l’enjeu est la performance du lien, dans la conjugaison de deux dimensions complémentaires : sa qualité et son économie.

Et parce qu'il peut y avoir tension entre qualité et économie, la déontologie propose une lisibilité sur les « aires de glissement » afin d'en autoriser à chaque partie une régulation préventive.



La forme : loi, charte, code ?


Un contrat est régi par une loi, une liberté par une charte, un engagement par un code.

L’énoncé d’un code de déontologie distingue l’obligatoire et l’interdit, l’autorisé et le facultatif, le référent et les sanctions.

Il relève des attributions d'une commission « déontologie » d'une organisation professionnelle d'informer, de cultiver et d’éclairer ses adhérents, leurs clients et les pouvoirs publics, et d’instruire les questions, les plaintes et les conflits.



Déontologie : un destin moderne ?


Ainsi, en tant que dispositif de construction d’identité professionnelle, la déontologie apparaît comme un exercice solidaire de co-gestion d’un risque maîtrisé.

Face aux enjeux de l’organisation d’aujourd’hui, éclatée, sans frontière, en environnement incertain, la déontologie pourrait renouer avec un destin furieusement moderne.




Auteur de l'article : François-Noël Tissot
Son profil
Son offre de service



zziuQ ! : pour aller plus loin en quelques clicks, le lecteur est invité ici à répondre à trois ou quatre questions de son choix, parmi la dizaine proposée, sur la mission, la forme et l’histoire de la déontologie.




Les consultants de Coaching Avenue accompagnent les individus et les organisations en phase de changement ou de développement.

Vous cherchez un coach ?

Vous voulez un interlocuteur unique pour coordonner une intervention plus complexe d'accompagnement du changement ?