Imprimer

Savoir innover comme Walt Disney : apprendre à être réaliste !

Rédigé par Brigitte Roujol

Nous avons vu dans les précédentes parties de ce dossier "Comment Walt Disney innovait"que pour concrétiser ses idées, Walt Disney utilisait trois aspects complémentaires de lui-même : son côté rêveur, son côté réaliste et son côté critique…

Vous vous étiez probablement dit, "C'est bien gentil tout cela mais... Comment mieux rêver ? Comment mieux réaliser ? Comment mieux critiquer ? "

Nous vous avions montré comment mieux rêver à la façon Disney.... Abordons maintenant comment mieux réaliser ! En effet, toute aussi importante que son aptitude à rêver était la façon dont Disney transformait les rêves en réalité.



Première technique : utiliser un story-board

Robert Dilts, le chercheur qui a identifié le processus d'innovation de Disney que nous vous présentons, s’est aperçu que la force majeure de Disney en tant que réaliste, était sa capacité à décomposer les éléments de ses rêves et à les ordonner en unités de taille gérable. Walt Disney est l’inventeur du Story-Board.

D’après vous comment Walt Disney a-t-il inventé le story-board ? Eh bien par sérendipité, autrement dit par un heureux hasard !

Un jour qu’il venait de faire repeindre une pièce, Walt Disney y entra et eut un choc… Des dessinateurs avaient osé afficher des dessins sur le mur fraîchement repeint !

Après s’être remis du choc, Walt Disney se rend compte qu’il peut facilement suivre le déroulement de l’histoire rien qu’en regardant la suite des images.

Il fait alors coller du liège sur les murs et demande d’afficher les dessins des événements-clés pour faciliter le développement des idées.

C’est ainsi que le story-board devient l’outil de base pour la création des films.



Le story-board ressemble à une table des matières visuelle.

Il définit et ordonne les éléments essentiels pour obtenir un résultat donné et les organise par niveaux en allant de plus en plus dans le détail.



Utiliser le processus de story-board, c’est définir et ordonner les éléments-clés nécessaires à l’obtention d’un résultat donné.

C’est adaptable à tous les types de planification : projet d’entreprise, séminaire de formation, programme informatique et autres projets.


Deuxième technique : utiliser une autre position perceptive

Un autre indice concernant le mode de fonctionnement du Disney réaliste nous est donné par un de ses dessinateurs. Il nous dit :

« C’était toujours Walt qui faisait la voix de Mickey, et il ressentait si totalement la situation qu’il ne pouvait s’empêcher de faire les gestes et même d’avoir les attitudes corporelles lorsqu’il lisait le dialogue »


L’autre qualité spéciale de Disney réaliste était donc sa capacité :

- à s’associer à ses personnages,
- à adopter leur personnalité,
- et à voir le monde de leur point de vue,

autrement dit à utiliser une autre position perceptive.


Dans cette deuxième position, vous êtes à la place de l ’autre.

Si comme Walt Disney, vous écrivez le script d’un dessin animé :

- Vous êtes donc Mickey.
- Vous êtes amoureux de Minnie.
- Vous organisez l’anniversaire de Pluto.
- Vous ressentez ce que ressent Mickey.


Prenons un autre exemple, supposons que vous préparez la nouvelle organisation de votre équipe.

Vous mettre dans la deuxième position perceptive :

- C’est se mettre à la place des acteurs de votre projet, c ’est à dire les personnes concernées par votre nouvelle organisation.

- C’est imaginer ce qu’ils pourraient ressentir.

- C’est imaginer comment ils vivront au quotidien cette nouvelle organisation.

Cet exercice de projection vous aide à enrichir votre vision de l’organisation idéale et à en tester le réalisme comme Disney le faisait pour ses personnages.


Pour faire comme Disney, vous devez dans la phase réaliste vous identifier à votre sujet d’étude quel qu ’il soit, même s ’il s ’agit d ’un objet inanimé.

Exemple, un expert de l’informatique doit pouvoir voir le monde comme un ordinateur :

- Vous devez également comporter comme si le rêve était possible et tout faire pour le concrétiser.

- Vous devez identifier les passages-clés de réalisation de votre rêve et vous concentrer sur des approximations successives d ’actions nécessaires pour que votre rêve se réalise.

- Vous êtes dans cette phase centré sur le court terme, le comment on fait maintenant.



De la même façon que dans la phase du rêveur, vous pouvez structurer votre réflexion de réaliste en vous posant des questions.

Dans la position du réaliste, les questions à se poser sont :

Comment exactement l’idée sera-t-elle mise en place ?
Comment saurais-je que le but est atteint ?
Comment les critères de réussite seront-ils testés ?
Qui le fera ?
Quand chaque étape sera-t-elle terminée ?
Quand l’objectif final sera-t-il atteint ?
Où chaque étape aura-t-elle lieu ?
Pourquoi chaque étape est-elle nécessaire ?

Avec ces questions, vous êtes concentré sur l action. Ce qui vous intéresse, c’est le comment.


Pour aller plus loin
Accès à la bibliographie et au dossier complet
La sérendipité ou les hasards heureux,


Brigitte Roujol, l'auteur de cet article, développe aujourd’hui ses activités vers le coaching d’innovateurs et d’équipes innovantes, ainsi que l’innovation appliquée aux Ressources Humaines.

Elle propose des formations alliant coaching et créativité, notamment un atelier d'une journée sur la stratégie Disney et deux jours de formation sur la créativité appliquée au coaching, dans le cadre du Centre Iris, premier centre entièrement dédié à la formation à la créativité et l'innovation...

En remplissant le formulaire ci-dessous, vous recevrez par mail automatisé le dossier complet (compilation des articles sur Disney) agrémenté de photos illustratives ainsi le descriptif des formations proposées.




Auteur de l'article : Brigitte Roujol

Coach et consultante, Brigitte Roujol a trois champs d'études privilégiés, le management de la créativité et l'innovation, l'apport des NTIC dans l'accompagnement du changement et l'actualisation du potentiel humain.

Son profil de coach
Ses coordonnées
Ses autres articles

Son offre de service

Cet article est un extrait d'un des 32 modules de e-learning écrits et médiatisés par Brigitte Roujol pour la société CrossKnowledge, le leader du e-learning en management.

Brigitte Roujol est fondatrice de Coaching Avenue
www.coachingavenue.com
Portail et Annuaire du Coaching Francophone


********************************

Les consultants de Coaching Avenue accompagnent les individus et les organisations en phase de changement ou de développement.

Vous pouvez contacter directement le coach ayant attiré votre attention par ses écrits ou faire une recherche selon vos critères dans l'annuaire.
Cliquez ici pour en savoir plus

Si nécessaire, Coaching Avenue, peut intervenir comme interlocuteur unique pour coordonner une intervention plus complexe d'accompagnement du changement ou vous conseiller dans votre recherche de consultants.
Cliquez ici pour en savoir plus

*********************************