Imprimer

Pensée de groupe

Rédigé par Coaching Avenue Ko-Evolution

En anglais : groupthink

La « pensée de groupe » ou « pensée collective » est un des problèmes rencontrés par les équipes dirigeantes.


Un mimétisme réflexif et une quête d'unanimité

Concrètement, l'équipe souffrant de « pensée de groupe » se complaît à se réunir, à acquiescer et à donner son accord à l'unisson. Cette pensée collective correspond à un mimétisme réflexif et à une quête d'unanimité caractéristiques de certains groupes très soudés.


Comment repérer la pensée collective ?

La pensée de groupe est parfois difficile à identifier par le responsable de l'équipe car il y a une absence totale de dysfonctionnement apparente : les décisions demeurent sensées et elles ont été prises dans une harmonie et entente apparentes.

C’est donc paradoxalement cette trop belle harmonie dans une prise de décision qui peut servir de premier indicateur du phénomène.


Les facteurs de développement

La pensée de groupe tend à se développer lorsqu’elle bénéficie de conditions favorables telles :

- Un manager (chef d'entreprise ou responsable de service) qui hait les conflits,
- Un manager qui proscrit les dissidents,
- Des membres de profils homogènes,
- Des membres ayant des expériences et des systèmes de référence très proches,
- Des membres appartenant depuis relativement longtemps à ce groupe.


Les symptômes

Quelques symptômes peuvent apparaître dans les discours des membres du groupe :

- Evocations répétées de l'invulnérabilité de l'entreprise,
- Evocations répétées de l'incompétence des concurrents,
- Pressions agressives sur les membres dissidents,
- Discussions unilatérales et iniques.

Comment combattre la pensée de groupe ?

C’est au manager (chef d’entreprise ou responsable d’équipe) de combattre la pensée de groupe :

- En se faisant le chantre du combat contre la pensée de groupe,
- En la combattant lui-même dans le groupe dont il a la responsabilité,
- En encourageant l'appréciation critique et les débats,
- En conviant aux réunions de groupe des personnes extérieures,
- En encourageant expressément ces personnes à défier les opinions et la dynamique,
- En faisant jouer aux membres du groupe le rôle d'interface avec leurs divisions respectives,
- En leur demandant de faire régulièrement le point avec leurs adjoints sur les délibérations
- En leur demandant de relayer au groupe les réactions de leurs équipes respectives.


Auteur de l'article:

Brigitte Roujol, coach, pour Coaching Avenue (Ko-Evolution Presse)

Brigitte Roujol est fondatrice de www.coachingavenue.com, portail et annuaire du coaching




Les consultants de Coaching Avenue accompagnent les individus et les organisations en phase de changement ou de développement.

Vous cherchez un coach ?

Vous voulez un interlocuteur unique pour coordonner une intervention plus complexe d'accompagnement du changement ?