Imprimer

Triangle dramatique et Coaching

Rédigé par Jean-Noël Bruere

Le triangle dramatique est la représentation commode d’un jeu auquel chacun d’entre nous se livre pendant les trois quarts du temps qu’il passe avec autrui.

Comme tous les jeux décrits par l’Analyse Transactionnelle, il ne donne pas de plaisir, il fait même beaucoup souffrir. Mais l’être humain est ainsi fait qu’il préfère avoir mal avec les autres que de se retrouver tout seul.



LE TRIANGLE DRAMATIQUE, QU’EST-CE QUE C’EST ?

C’est une figure à trois sommets dont la pointe du bas est occupée symboliquement par la Victime.

Comme il est très inconfortable de se sentir victime de soi même, cette dernière a besoin d’un autre personnage, le Persécuteur. Celui-ci occupe la pointe en haut et à gauche du triangle.

Le couple Victime-Persécuteur a besoin également d’un troisième personnage, le chevalier blanc, le Sauveur (ou Sauveteur). Nous placerons ce chevalier sur la troisième pointe du triangle. Tout le monde étant à sa place, le jeu peut commencer.

Ne croyons cependant pas que les positions sont figées.
Tous autant que nous sommes pouvons passer en une seconde de la position de Sauveur à celle de Persécuteur et de celle de Persécuteur à celle de Victime.


UN DIALOGUE IMAGINAIRE POUR ILLUSTRER LE PROPOS :

Paul et Marie ont un fils Kevin. Table familiale, repas du soir.

Marie: « Ce soir, je vous emmène au cinéma. » (Sauveur de la famille)

Kevin : « Tu sais bien que ce soir, je sors avec mes potes ! » (Persécuteur de Marie)

Paul: « On ne parle pas comme ça à sa mère, puisque c’est comme ça, je t’interdis de sortir!. » (Sauveur de Marie, Persécuteur de Kevin)

Kevin devient Victime de Paul.

Marie : « Paul, je te trouve trop dur, tu n’as donc pas de cœur ? Je pense qu’on doit laisser Kevin sortir quand même. » (Persécuteur de Paul, Sauveur de Kevin)

Paul : « on ne m’écoute vraiment jamais dans cette maison. » (Victime de Marie)

Kevin : « Finalement, je peux décommander mes copains. Ca serait bien d’aller au cinéma en famille… » (Sauveur de la famille)

Et ça peut durer de cette façon toute une soirée, des années, toute une vie…

Pendant qu’ils jouent à ce jeu qui les fait souffrir, Marie, Paul et Kevin sont protégés contre l’ennui, la peur du vide et ils ont la sensation de vivre pleinement.

En réalité, cette sensation n’est qu’une illusion.Ce dont ça les protège surtout, c’est d’une relation vraie et épanouissante, d’égal à égal.



COMMENT NE PAS ENTRER DANS LE JEU ?

Se trouver à un moment ou à un autre sur une des positions du triangle dramatique suppose à cet instant précis une opinion particulière sur soi-même et sur les autres.

La Victime : « Je ne suis pas capable de m’en sortir tout seul, il me faut de l’aide. »

Le Persécuteur : « Je suis supérieur à la victime, qui mérite mon mépris »

Le Sauveur : « La victime n’est pas capable de s’en sortir toute seule, elle a besoin de mon aide. Je la lui donne, même si elle ne me la demande pas. Pour ma part, je ne mérite aucune aide. »


Ne pas entrer dans le jeu implique avant tout de se considérer et de considérer chacun de ses interlocuteurs comme une personne ayant de la valeur et capable de s’en sortir avec ses propres moyens.

La victime potentielle doit se dire : « Même si j’ai parfois besoin d’aide, je sais que détiens en moi-même les outils pour régler mes problèmes. »

Le persécuteur potentiel : « Je suis l’égal de tous, je ne suis supérieur à personne. »

Le candidat Sauveur : « Le monde peut tourner sans moi et je peux parfois avoir besoin d’aide moi aussi »


ET DANS UN COACHING ?

Une des tâches les plus importantes du coach est de repérer les places de son client et de son entourage sur le fameux triangle.

Il doit également veiller à ne jamais se positionner ou positionner son client sur un des pôles Persécuteur, Sauveur ou Victime.

Dans la relation coach/client

Dans sa pratique quotidienne, le triangle dramatique est l’ennemi numéro un du coach et il doit tout faire pour le laisser à la porte de son cabinet.

Même si toutes les positions peuvent s’offrir à lui, celle du Sauveur est souvent la plus tentante.

Le professionnel compétent met donc en place les conditions optimales pour prémunir sa relation avec son client contre ce risque.

Ces principales conditions sont :

1) Une juste rétribution de ses prestations: Pas assez payé, le coach endosse facilement le rôle du Sauveur. Trop cher, il devient Persécuteur. Le juste prix garantit une relation équilibrée avec son client.

2) L’implication du client : Ce dernier doit avoir conscience de toute l'autonomie dont il est capable. Le coach veille ainsi à lui confier une partie non négligeable du travail. Ce travail est aussi bien effectué en séance et qu’entre les séances dans la vie quotidienne du client.

3) L’existence d’une demande : L’habitude du Sauveur est d’aider la Victime sans que celle-ci ne l’ait demandé. Le coach n’intervient que sur demande explicite de son client et dans les limites de cette demande.

Dans le contenu du coaching

Un nombre important des clients que nous recevons sont enfermés sans le savoir dans le jeu Persécuteur/Victime/Sauveur.

On l’a vu, chacun de nous peut se positionner au gré des circonstances sur n’importe laquelle des pointes du triangle.

Suivant nos caractères individuels, nous avons cependant des positions dans lesquelles nous nous retrouvons le plus souvent.

Le coach est exercé à le diagnostiquer et à proposer à chacun de ses clients des outils pour quitter sa position « préférée » et pour éviter d'y revenir.



Auteur de l'article : Jean-Noël BRUERE, Coach et Consultant Synergies Océan Indien

Jean-Noël BRUERE est coach consultant à la Réunion. Ingénieur diplômé de l’INSA, il dispose d’une expérience de plus de 35 ans de cadre supérieur et de cadre dirigeant dans des environnements variés.

Coach consultant depuis plusieurs années, il intègre dans sa pratique des outils issus de l’Analyse Transactionnelle, de la Process Com, de l’énnéagramme et de la Programmation Neuro Linguistique.
Il intervient auprès d’entreprises et de particuliers.



Profil de coach et coordonnées de Jean-Noël BRUERE
Ses autres articles

Son site web



Article mis en ligne le 18/01/2012
*******************************

S'ABONNER A LA NEWSLETTER GRATUITE

DIALOGUER SUR LE FORUM AVEC LES AUTEURS ET INTERNAUTES

********************************
Les consultants de Coaching Avenue accompagnent les individus et les organisations en phase de changement ou de développement.

Vous pouvez contacter directement le coach ayant attiré votre attention par ses écrits ou faire une recherche selon vos critères dans l'annuaire.
Cliquez ici pour en savoir plus

Si nécessaire, Coaching Avenue, peut intervenir comme interlocuteur unique pour coordonner une intervention plus complexe d'accompagnement du changement ou vous conseiller dans votre recherche de consultants.
Cliquez ici pour en savoir plus