Imprimer
 
Principes généraux
Les associations de professionnels du coaching
Autres associations
Qui peut être coach ?
Déontologie
Supervision
Les réseaux de coachs


Principes généraux

La profession de coach n’est pas une profession réglementée
Certaines professions sont réglementées par des institutions étatiques dans le but de protéger le public en fixant des normes de pratique et de compétence. Ce n’est pas le cas de la profession de coach.

Autrement dit l’accès à la profession est libre. Et toute personne peut s’autoproclamer « coach » et vous proposer des prestations d’accompagnement.

Emergence d’une auto-organisation de la profession
Face à ce vide juridique, se sont créées des associations regroupant des professionnels du coaching cherchant soit à « éduquer le public et lui faire mieux connaître la profession de coaching » (ICF) soit à « devenir pôle professionnel de référence pour les entreprises, les institutions, les média et les pouvoirs publics » (SF Coach).

Ces associations exigent que leurs membres se conforment à une déontologie professionnelles et certaines ont créé des « labels qualité » où les compétences des membres qui le souhaitent sont évalués par un jury de pairs.

Ce qui distingue ces différentes associations professionnelles
On peut identifier à travers les déontologies de ces fédérations professionnelles, différentes approches du coaching : une approche française et une approche anglo-saxonne.

Ces différentes approches se manifestent à travers la formation des coachs, les exigences pour l’octroi des labels qualité et le mode d’accompagnement privilégié (face-à-face ou téléphone).

Haut de page
Les associations de professionnels du coaching

Société Française de Coaching (SF Coach)
http://www.sfcoach.org/
Association française loi 1901 créée en 1997, la Société Française de Coaching regroupe environ 400 professionnels du coaching qui exercent en profession libérale ou en cabinet conseil et qui s’engagent lors de leur adhésion à respecter la charte déontologique.

Cette association a comme objectifs de donner une définition rigoureuse au métier du "coaching", de faire connaître et promouvoir ce nouveau métier, ses méthodes et ses pratiques, d'en définir et d'en faire vivre le cadre déontologique.

Environ une cinquantaine de membres de cette association ont accepté l'évaluation de leur compétence par le jury et sont alors dit « membres titulaires » ou « membres associés ». Seuls ces membres et les membres fondateurs peuvent se prévaloir du label SF Coach®.


Société Romande de Coaching (SR-coach)
http://www.srcoach.ch/
Association de loi suisse créée en 1999, cette association a pour finalités de définir des repères pour positionner le métier de coach et lui donner une légitimité dans une perspective de qualité.

Son esprit et son mode de fonctionnement semblent très inspirés de la SF Coach.

International Coaching Federation (ICF)
Site général : http://www.coachfederation.org/
Chapters Canada : http://www.coachfederation.org/abouticf/chapters-canada.htm
Chapters Europe et Afrique : http://www.coachfederation.org/abouticf/chapters-europe.htm
D’origine américaine, cette association a créé des « chapters » dans différents pays. Le « Chapter France » a été créé en 2002. Le « Chapter Suisse » regroupe quant à lui 190 coachs.

Certains membres de cette association acceptent l'évaluation de leur compétence par un jury et peuvent alors se prévaloir du titre de « Coach professionnel accrédité » (PCC) ou « Master coach accrédité » (MCC) selon leur expérience du métier.

Fédération Francophone de coaching (FFC)
http://www.ffcoaching.org/
La Fédération Francophone de Coaching a été crée en 1999 sous l’impulsion d’un institut de formation au coaching téléphonique (Institut de Coaching International). Elle regroupe essentiellement les coaches de cette école de coaching et quelques autres coaches venant d'horizons différents.


Haut de page
Autres associations

Certaines associations intègrent le coaching dans leur réflexion, c’est le cas notamment du :

Syntec-Ascorep (Conseil en évolution professionnelle)
http://www.syntec.evolution-professionnelle.com/
Syntec Conseil en Evolution Professionnelle regroupe 17 cabinets, soit 610 consultants qui sont des professionnels de l'accompagnement social des restructurations, de l'outplacement, des bilans de compétences et pour certains du coaching.

Les objectifs de ce syndicat sont de promouvoir les conditions optimum de la mobilité et du développement professionnel auprès des partenaires des entreprises, participer, par la réflexion et les propositions, à l'évolution des thèmes majeurs concernant l'emploi et faire appliquer le code de déontologie garantissant aux entreprises et à leurs collaborateurs la qualité des interventions.

Dans cet esprit, a été récemment instaurée une charte du coaching.

Haut de page
Qui peut être coach ?

Rappel
Nous rappelons que la profession de coach n’est pas une profession réglementée et que toute personne peut se déclarer « coach » et vous proposer des prestations d’accompagnement. Mais voici ce qu’expriment à ce sujet les organisations professionnelles.

Société Française de Coaching
« Le coach est d'abord un professionnel expérimenté, ayant fait un réel travail de développement personnel et formé aux techniques de son métier.

Il est capable de s'adapter à l'entreprise de son client, en tenant compte de son environnement et de sa culture. Il est exigeant par rapport à sa propre pratique et capable de se remettre en cause pour la faire évoluer. Il sait, notamment, faire appel à un "superviseur" chaque fois qu'il le juge nécessaire. »

International Coaching Federation
L’ICF a listé onze qualifications essentielles dans le domaine du coaching pour mieux faire comprendre les compétences et les approches utilisées aujourd'hui dans la profession de coach telle qu'elle est définie par l'ICF. Ces qualifications servent de base pour l'examen de processus d'accréditation de l'ICF.

Fédération du Coaching Francophone
« Le coach a effectué une formation professionnelle complète, spécialisée dans le domaine du coaching et a été validé dans sa compétence à exercer professionnellement par l’organisme ou le formateur ayant dispensé la formation-ou est en passe de l’être.

A la demande de ses clients il est en mesure de fournir une information claire sur la nature de sa formation ainsi que sur la ou les qualifications qu’il a obtenu au terme de celle-ci. »

Le Syntec, Conseil en évolution professionnelle
« Le coach s’autorise à exercer sa fonction à partir de sa formation et de son expérience validées par les dirigeants de son Cabinet pour les spécificités de ses interventions.

Il lui appartient de se développer en permanence dans ses domaines, son “aptitude” pour intervenir est appréciée par sa Direction générale (le cabinet conseil qui l’emploie).

L’habilitation porte sur son niveau d’expérience dans le conseil ou le management, sa formation spécifique au coaching, et sa maîtrise de la relation de face à face. »

Haut de page
Déontologie

Les principes généraux
Les chartes déontologiques rédigées par les différentes associations sont l'expression d'une réflexion éthique sur les spécificités du coaching en tant que processus d'accompagnement.

Elles énoncent des principes généraux et des points de repère déontologiques.

Ces chartes abordent en général les points suivants :
- la nécessité d’une supervision du coach
- Le secret professionnel (confidentialité)
- La responsabilité de décision – Abus d’influence
- L’obligation de moyens du coach
- Les aspects contractuels.

Les différentes chartes déontologiques

Société Française de Coaching - Déontologie
http://www.sfcoach.org/sfcoach/p_deonto.htm

Société Romande de Coaching – Le code de déontologie (Article V du réglement interne)
http://www.srcoach.ch/statuts.html

International Coach Fedération (ICF) - Charte éthique
http://www.coachfederation.org/credentialing/fr/fr-ethics.htm

Fédération Francophone de Coaching (FFC)- Charte des professionnels affiliés à la FFC
http://www.ffcoaching.org/charte.htm

Syntec- Ascorep - Charte du Coaching
http://www.syntec.evolution-professionnelle.com/

Haut de page
Supervision

La supervision est un élément essentiel de la déontologie et du professionnalisme du coach. Sa fonction première est de fournir au coach un lieu de prise de recul, de réflexion et d'amélioration de sa pratique professionnelle.

La supervision consiste concrètement en une série d'entretiens entre un coach (le supervisé) et un autre professionnel (le superviseur). Les entretiens peuvent se faire individuellement ou en groupe restreint.

Ils portent sur des situations concrètes et actuelles de la vie professionnelle, vécues par le coach supervisé. Ce dernier est accompagné dans une démarche qui vise à mieux comprendre et à améliorer son propre fonctionnement professionnel à tous les niveaux (personnel et institutionnel).

La supervision est donc une confrontation personnelle du supervisé à son propre rôle professionnel : elle est une réflexion approfondie sur le vécu professionnel et intègre les aspects cognitifs, relationnels et émotionnels.

Pour en savoir plus :
SF Coach – Compte-rendu de la Conférence sur la supervision du 26 mars 2002
http://www.sfcoach.org/actu/p_doc.htm

Haut de page
Les réseaux de coachs

Les différents réseaux
La profession de coach est exercée par une grande majorité d’indépendants.

Certains d’entre-eux ont ressenti la nécessité de se regrouper en réseaux formels (Mediat-Coaching, Centre Coachs, Réseau de Coaching Humaniste ,…) ou plus informels.

Les avantages pour le client
L’existence d’un réseau de coachs permet aux grandes entreprises d’obtenir une réponse globale et personnalisée à leurs demandes de démultiplication d'accompagnement.

En général, un interlocuteur unique (un des coachs du réseau) coordonne l'ensemble du projet d’accompagnement entre l’entreprise cliente et son réseau de coach. Ces coachs partagent des valeurs et une déontologie professionnelle commune.

Les avantages pour le coach
L’appartenance à un réseau permet de mutualiser la communication et donc d’obtenir une visibilité individuelle à moindre coût. Chaque coach garde l’avantage de son statut d’indépendant.

Haut de page